Créée en 2008 par Sarah Lecarpentier, la compagnie Rêvages, était aux Douchynoiseries, festival de l’art dans la rue à Douchy-les-Mines le week-end du 9 et 10 juin, avec la pièce Les avides. La Cie et le service culturel municipal tricotent ensemble des projets pédagogiques.

Zoom sur la compagnie Rêvages.

Parmi les pièces Made in Cie Rêvages, Européana, une brève histoire du XXe siècle, pièce adaptée du livre de Patrick Ourednik, qui est née au Phénix, scène nationale et pôle européen de création, l’année dernière avec une première, et très prometteuse, présentation en septembre dernier ; Ô ma mémoire, la poésie, ma nécessité, de Stéphane Hessel, un recueil de 88 poèmes mis en scène par Sarah Lecarpentier accompagnée sur scène par le pianiste Simon Barzilay…

Les spectacles de Rêvages s’accompagnent d’actions culturelles à destination des publics en particulier des plus éloignés de la culture.

C’est ainsi qu’à Douchy-les-Mines, fort de la volonté de toucher tous les publics, s’est engagé depuis deux ans un partenariat avec la compagnie « sur la programmation de plusieurs spectacles. Les petites filles par A+B et Héros à destination des scolaires et du tout public, des spectacles de rue avec Les avides ainsi que des projets sur la prochaine saison : une résidence d’artistes programmée pour Européana avec des temps de médiation auprès du public ainsi qu’un travail qui va s’engager autour de la poésie… », explique Jessica Synak, médiatrice culturelle-assistante de programmation.

 

Sarah Lecarpentier avec Douchy-les-Mines « la fidélité se met en place depuis 2 années maintenant.»

Une jolie histoire qui n’en est pas à son début, deux ans qu’elle dure, qu’elle se développe, qu’elle s’enrichit…La petite fille de Stéphane Hessel en est ravie. D’ailleurs, « Européana sera travaillé en création en janvier/février 2019 à l’Imaginaire. Pour une présentation en mars au Phénix de Valenciennes lors du Cabaret de curiosités, ensuite nous partirons en tournée… »

Des projets sont tissés avec le service culturel de Douchy-les-Mines, « nous travaillons sur Héros (we can be), librement inspiré de L’univers, les dieux, les hommes de Jean-Pierre Vernant. C’est un travail tout public, avec des scolaires. » La compagnie s’intéresse aux contes, nouvelles et légendes depuis 2009. Après Petit Bodiel, d’après les contes africains d’Amadou Ampathé Ba, puis K etc, tiré les nouvelles fantastiques de Dino Buzzati et Marcel Aymé, elle se tourne pour ce troisième spectacle vers la mythologie grecque.

Aux douchynoiseries, Rêvages a joué Les avides, « un spectacle de rue et de salle, que nous avons co-écrit. Cela fait partie des facettes de la compagnie, on écrit tous ensemble… »

« Les avides », la plus folle des thérapies collectives.

Trois dames en thérapie. Lady S.I.U.M ( Sarah Lecarpentier ) et ses Claudie (Hélène Sir-Senior et Kim Biscaino) pour une Sonoscopie Intratymopanpanutérale en Ut Mineur. En résumé, les spectateurs sont conviés à une conférence déjantée à but thérapeutique. D’une écriture et mise en scène collective, le spectacle tourne en dérision le machiavélisme des entreprises du bien-être de notre société, la mise en produit de nos corps et de nos libertés.

L’objectif de cette drôle de cure est de chasser le V…qui est en chacun. Se débarrasser de son vide. Qu’est-ce que le « vide » ? Que signifie-t-il dans notre société ? Peur du vide ? Du rien ? Voilà servis sur un plateau des exercices et un tas de petits outils pour recharger les batteries : la bombe à comiques, des blagues légères, mais qui fonctionnent toujours. C’est drôle, complètement décalé et ça souffle un vent de fraîcheur qui chasse les idées grises.

Céline Druart Beaufort

Infos pratiques. Renseignements https://www.revages.fr/

Publié par Celine Druart le 20 juin 2018
Compagnie Rêvages Douchy-les-Mines Douchynoiseries Sarah Lecarpentier
La Compagnie Rêvages tisse des liens culturels à Douchy-les-Mines.
Facebook Twitter Linkedin